Henry Bauchau

Existence mouvante que celle de Bauchau: juriste de formation et militant catholique dans les années trente, il travaillera d'abord dans l'édition, fondera ensuite une école internationale à Gstaad, avant de devenir psychothérapeute à Paris. Il débute en littérature par la poésie (Géologie, 1958) et pratiquera le théâtre (Gengis Khan, 1960), le roman (La Déchirure, 1966; Œdipe sur la route, 1990) et l'essai (Essai sur la vie de Mao Zedong, 1982). Son œuvre, qui mêle intimement Histoire (ou mythe) et découverte du moi profond (inspirée par la cure psychanalytique, que l'auteur a lui-même pratiquée), met en scène le cheminement difficile que suivent des personnages en quête de sérénité.

Jean-Marie Klinkenberg

La déchirure
La déchirure
Henry Bauchau
1998

La mère va mourir. Appelé à son chevet pour la veiller, le narrateur s'efforcera durant sept jours, les sept jours de l'agonie, de démêler l'écheveau de ses souvenirs, pour retrouver l'image de la femme par laquelle il était enfant, et... En savoir plus

Le régiment noir
Le régiment noir
Henry Bauchau
2000

Un homme, le narrateur, s’invente un père mythique qui s’engage dans l’armée du Nord pendant la guerre de Sécession. Avec Johnson, l’esclave, Pierre fonde le Régiment noir qui contribue à la défaite des Sudistes. Puis Pierre et... En savoir plus

Heureux les déliants
Heureux les déliants
Henry Bauchau
1995

Au gré de la pierre, aux murs des cathédrales, dans le silence des ombres et l’écho des vallées, Bauchau recompose un jardin de lumière où tout s’invente et s’ensorcelle. Voilà des vers comme autant de trésors secrets, un envoûtant... En savoir plus




Index
Des Auteurs Des titres
Espace nord sur
logo_small
Actualité de la collection, nouvelles parutions, critiques et autres infos utiles...
Rejoignez-nous