Les Lieux communs | Espace Nord

Les Lieux communs

Dossier pédagogique

Par Xavier Hanotte
Réalisé par Joseph Duhamel
Édition 2017
Pages 22
Voir le livre

Destiné en priorité au corps enseignant, ce dossier présente une analyse de "Les Lieux communs" pour permettre aux élèves de mieux découvrir la littérature belge. Vous y trouverez des informations sur les spécificités du texte et de son auteur (résumé, contexte, biographie, prolongements bibliographiques), mais également des pistes de réflexion pour favoriser le débat en classe.

Dossier disponible en version PDF : télécharger

Découvrez nos autres dossiers via l'espace pédagogique.

Un roman du réalisme magique

Le récit de 1915 est s’inscrit exclusivement dans l’optique réaliste. Les aspects quelque peu étranges (la ressemblance de la fermière voulant retrouver sa vache avec Berthe et l’hallucination auditive de Pierre Lambert, p. 203) ne reposent que sur la perception exacerbée de ce dernier.

Le récit contemporain contient, lui, quelques faits plus étranges, tous liés à la présence de ce singulier jardinier. Ces faits peuvent cependant être perçus comme des rêveries du jeune Serge qui vit pleinement dans la fantasmagorie et la mythologie du parc d’attraction. Stricto sensu, même lors des deux dernières rencontres entre Serge et P. Lambert (à l’entrée du parc (p. 180) et sous la porte de Menin, p. 206), rien n’est vraiment de l’ordre de l’impossible, tout peut s’expliquer par la propension de Serge à la rêverie.

La dimension de réalisme magique réside donc dans le rapport entre les deux récits. Le roman propose un cadre où le lecteur est amené à émettre des hypothèses, la principale est que le « jardinier » est bien Pierre Lambert, personnage principal du récit de 1915 qui accomplit la promesse faite. La pseudo coupure de presse finale n’apporte en fait aucune preuve décisive. Elle est un élément parmi d’autres du processus qui consiste à fixer un cadre réaliste dans lequel se déploie le réalisme magique.

Par rapport aux autres romans de Xavier Hanotte, l’originalité de Les Lieux communs consiste à ce que le réalisme magique repose essentiellement sur le travail d’interprétation du lecteur dans sa confrontation des deux récits. Le réalisme magique (qui est différent du fantastique) doit respecter l’étanchéité des univers, ici des époques. Rien ne peut glisser du passé au présent.

[…]

Auteur
Xavier Hanotte
Né en 1960, Xavier Hanotte publie son premier roman, Manière noire, en 1995. Suivent une dizaine de romans, dont Derrière la colline (2000) et Les Lieux communs en 2002, ainsi qu’une pièce de théâtre et un recueil de poèmes. Ses textes... lire la suite
Index
Des Auteurs Des titres
Facebook